A propos de moi

QUI SUIS – JE ?

Durant 7 ans, j’ai travaillé dans le domaine du handicap et la protection de l’enfance.

Etant, une personne qui a besoin de mettre du sens dans ses actions, je ne me reconnaissais plus dans mon travail où l’être humain n’était pas, assez, au centre des préoccupations à mon goût. Je suis partie un an et demi en Asie avant de revenir en France m’engager dans une formation de Sophrologie.

angelique morel

Lac Inlé (Myanmar)

Pai (Thaïlande)

PARCOURS ET FORMATIONS

2020 – Pratique du Yoga dans une école dans le nord de l’Inde (Rishikesh)

2019 – Apprentissage de la méthode de méditation Vipassana

(10 jours de retraite silencieuse – France)

2019 – Certifiée en Sophrologie à l’Ecole Supérieure de Sophrologie – PARIS

2018 – Voyage d’un an et demi en Asie

2017 – Licence Sciences de L’éducation – Université Descartes

2015 – Diplôme d’Etat d’Educatrice Spécialisée

2010 – Aide Médico-Psychologique – PARIS

Voyager pour apprendre à se connaitre

Bagan (Myanmar)

MON PARCOURS DE VIE

Avant de faire le choix de devenir Sophrologue, je suis partie un an et demi en voyage sur le continent Asiatique. Ce voyage a totalement changé mon regard sur ma vie, sur moi, les autres et le monde en général.

Débarquer en Asie, c’est arriver dans un nouveau monde. Mes repères étaient mis à rude épreuve pour la seule bonne raison que je n’en avais plus. Je suis sortie de ma zone de confort et j’ai renoué avec mes capacités d’adaptation. Le voyage m’a appris à me connaître pour vivre ma meilleure vie et comprendre la teneur de mes relations avec les autres, avec la nature, avec les animaux, avec la planète et mes émotions.

En Thaïlande, au Sri Lanka et au Myanmar, j’ai découvert la méditation et les bienfaits de porter un regard à l’intérieur de soi. J’ai ressenti beaucoup de bien-être à vivre dans cette atmosphère où l’humain est pris en compte dans son entièreté. En étant à l’écoute de mes sensations corporelles, j’ai réussi à me détacher de mon mental et de mes croyances limitantes. J’ai appris à utiliser mon corps comme refuge et j’y ai retrouvée des ressources insoupçonnées. 

En Inde, j’ai totalement trouvé ma place dans cette ambiance bienveillante et spirituelle. La pratique du yoga a pris tout son sens. Les enseignements m’ont permis de me détacher de l’aspect physique pour en apprendre davantage sur toutes les notions qu’il y a derrière les postures et comprendre mon fonctionnement intérieur.

Agra – Le taj Mahal (Inde)

L’enseignement du Yoga en Inde est différent de celui pratiqué en France. J’y ai trouvé une richesse intérieure, un apprentissage pour arriver à une sensation d’abandon de soi et en même temps, un état de présence profond dans ma pratique.

« Le corps physique n’est que le bocal qui renferme tout ce qu’il y a de plus important dans une vie et je l’avais tout simplement oublié »

Angélique Morel

De retour en France, j’ai pratiqué la Sophrologie pour m’aider à prendre du recul sur la direction que je voulais prendre dans ma vie, ce qui m’a donné l’envie de me former à la SophrologieCette méthode, à travers sa richesse, est une technique de développement personnel qui aide à retrouver ses vraies valeurs, ses capacités et vivre sa meilleure vie.